Mary Haway

« Il n’y a pas un lieu culturel privilégié d’où l’on puisse juger les autres cultures. Une éducation authentique ne peut privilégier l’abstraction dans la connaissance. Elle doit enseigner à contextualiser, concrétiser et globaliser. L’éducation transdisciplinaire réévalue le rôle de l’intuition, de l’imaginaire, de la sensibilité et du corps dans la transmission des connaissances. » *

Je suis coordinatrice pédagogique, enseignante et formatrice en sciences humaines. J’enseigne plusieurs disciplines, en cultivant la transdisciplinarité et la congruence, par la recherche d’une cohérence entre mes idées et mes actes. Ma pédagogie, en perpétuel renouvellement, favorise le partage des savoirs et leurs constructions, l’échange des vécus et l’autonomie. Je poursuis des recherches en didactique du droit, par plaisir. Mes employeurs sont en réalité les jeunes, les apprentis, les entreprises, les stagiaires, demandeurs d’emplois, salariés, jeunes et moins jeunes, selon le projet qui m’accueille.

Rigueur, ouverture et tolérance sont les caractéristiques fondamentales de l’attitude et de la vision transdisciplinaires. La rigueur dans l’argumentation qui prend en compte toutes les données est le garde-fou à l’égard des dérives possibles. L’ouverture comporte l’acceptation de l’inconnu, de l’inattendu et de l’imprévisible. La tolérance est la reconnaissance du droit aux idées et vérités contraires aux nôtres.*

Spécialisations; Droit des obligations, droit social, droit appliqué aux activités de l’ESS, du tourisme, de l’évènementiel, de la culture et des HCR.

Master 2 – PIF Enseignement expertise apprentissage – ESPE université de Nantes
& DEA transdisciplinaire des actes juridiques – Spécialisation activité dite « à risques »- Contrats et responsabilités. Université d’Angers

Recherche en Didactique du droit & Problématisation

Cette réflexion se positionne dans le cadre d’ouverture de la didactique du droit à la problématisation. Elle questionne l’apprentissage de la notion juridique de contrat, objet complexe, par des étudiants de l’enseignement supérieur à travers la réalisation d’un cas pratique. Grâce à certains outils juridiques, et didactiques : l’argumentation et l’interprétation, ce travail expérimente un dispositif didactique pour rapprocher les conceptions premières des étudiants et celles des sciences juridiques. Une réflexion est entamée sur la construction d’un espace des contraintes. Elle présente la recherche de problèmes de droit, comme modélisations nécessaires à l’apprentissage du droit dans un système dynamique, construit en considération d’une décision de jurisprudence. La construction du cas cherchant à mettre en tension les obstacles identifiés par l’étude des conceptions des étudiants, qui, en plus haut degré de résistance, se verbalisent en : « un contrat est toujours un écrit »

%d blogueurs aiment cette page :